Image du test Avez-vous du goût ?

Avez-vous du goût ?

Tous les goûts sont dans la nature. Et le bon goût ? Il peut être inné, le fruit d’un long apprentissage ou même totalement ignoré au fond de soi. Ce test se propose donc de démontrer quel/le adepte du (bon) goût se cache en vous !

Rédigé par Natacha Lieury dans Cuisine

5,0
16 avis

8 questions

  • Ce qui est beau est aussi :
    • Harmonieux
    • Mystérieux
    • Ennuyeux
  • On vous propose de changer de boulot, pour devenir « goûteur » !
    • Vous préférez votre job actuel…
    • Savourer, tester, analyser les aliments sont déjà l’une de vos passions. Vous vous y voyez déjà.
    • Vous adorez l’idée… même si vous n'êtes pas sûr d’être à la hauteur une fois à table.
  • Un ami vous propose de déguster un grand vin avec lui. Après ouverture du cru :
    • Vous avalez sagement votre verre.
    • Vous attendez d’abord l’avis de votre ami, avant d’en prendre une bonne gorgée.
    • Vous humez votre verre, faites tourner le nectar pour en admirer la couleur, avant de le déguster lentement.
  • Chez vous, vous aimez que :
    • Votre décoration renvoie une impression d’harmonie.
    • Les choses soient bien rangées…
    • Votre intérieur reflète votre personnalité et votre humeur.
  • Lorsque vous choisissez vos fruits et légumes, vous êtes vigilant sur :
    • La variété.
    • Le prix.
    • La provenance.
  • Ce qui gâche bêtement un plat est, selon vous, de :
    • Cacher la saveur réelle des aliments avec des artifices.
    • Lui ajouter de l’ail.
    • Ne pas choisir des ingrédients de qualité.
  • On vous offre une entrée pour une expo d’art contemporain :
    • Vous ne connaissez pas, mais êtes curieux de la découvrir.
    • Puisqu’il faut y aller, vous y allez… Mais vous traînez les pieds.
    • C’est une avant-première, que demander de plus...
  • Les aliments que vous n’aimez pas...
    • Vous continuez de temps en temps à les goûter pour voir si votre palais a évolué.
    • Vous ne vous en approchez pas. C’est épidermique !
    • Vous pouvez parfois les manger s’ils sont subtilement associés à d’autres.