Image du test Êtes-vous condamné/e aux amours impossibles ?

Êtes-vous condamné/e aux amours impossibles ?

En amour, il n'y a pas de fatalité. Si vous ne filez pas encore le parfait amour, ce test est fait pour vous !

Rédigé par R. Massé dans Love 4,2/5

Passé
292 415 fois
  • Photo de Frederic
  • Photo de Malika
  • Photo de Léa
  • Photo de Letty
  • Photo de Floriane
  • Photo de Arame
  • Photo de Jonathan
  • Photo de Aissata
  • Photo de Laura
  • Photo de Bruno
  • Photo de Lucie
  • Photo de Ewen
  • Photo de Céline
  • Photo de Pauline
  • Photo de Patricia
  • Photo de Kate
  • Photo de Florinda
  • Photo de Murielle
  • Photo de Evelyne
  • Photo de Lylia
  • Photo de Celine
  • Photo de Julie
  • Photo de Zakia
  • Photo de Champi
  • Photo de Manue
  • Photo de Isabelle
  • Photo de Pauline
  • Photo de Thermomètre
  • Photo de Camille
  • Photo de Mum

7 questions

  • A mes yeux, l'amour se conjugue plutôt...
    • Au futur, car il redonne l'espoir de lendemains meilleurs.
    • Au passé, car il doit permettre de tirer les leçons de nos expériences précédentes.
    • Au présent. Il n'y a pas d'autre temps pour aimer que maintenant.
  • Quand on me dit : « ciel », je pense en premier...
    • A un soleil éclatant.
    • Aux nuages susceptibles de l'assombrir.
    • Aux étoiles lointaines.
  • Je préfère les roses...
    • Blanches, comme un appel à la lumière.
    • Rouges, comme une passion dévorante.
    • Roses, comme l'eau du respect mutuel dans le vin de la passion.
  • Tomber amoureux d'une star, je trouve ça plutôt...
    • Touchant.
    • Compréhensible.
    • Pathétique.
  • Parmi ces obstacles à l'amour, quel est celui qui me semble surmontable ?
    • Le fait que l'autre soit déjà en couple.
    • Mon propre égoïsme.
    • La distance.
  • L'amour devrait rimer avec...
    • Toujours... mais ce n'est jamais le cas.
    • Toujours... mais il se construit pas à pas.
    • Lumière du jour.
  • En couple, quelle est ma plus grande peur ?
    • De ne pas être à la hauteur.
    • De ne pas ouvrir assez mon cœur.
    • D'être abandonné, trahi.