Image du test Que feriez-vous en temps de guerre ?

Que feriez-vous en temps de guerre ?

Résistant/e ou collabo ? Sauriez-vous trouver le courage des héros ou pactiseriez-vous avec l’ennemi ? Les choses ne sont pas si simples, évidemment… mais ce test vous en donnera une (toute) petite idée… Attention, test assez dur et dilemmes moraux en vue.

Rédigé par R. Massé dans Psychologie

4,6
134 avis

7 questions

  • Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, les jeunes résistants étaient…
    • De formidables exemples à suivre.
    • Complètement inconscients… même si c’est tant mieux !
    • Extrêmement courageux.
  • La cruauté a le don de…
    • Vous désespérer.
    • Vous révulser et vous révolter.
    • Vous pétrifier, vous paralyser, vous tétaniser… vous terroriser.
  • Vous pouvez revendre au marché noir certaines denrées : vous vous feriez de l’argent sur le dos de certains malheureux, pour sauver votre famille.
    • La fin ne justifie pas de tels moyens : vous trouverez bien une solution moins injuste.
    • Difficile de se prononcer, mais vous espérez ne pas céder à la facilité.
    • S’il s’agit de sauver les vôtres, vous n’hésitez pas.
  • Poursuivie par les nazis, une famille frappe à votre porte…
    • Vous les cachez aussi longtemps que possible.
    • Vous hésitez… et au dernier moment, pris de remords, leur offrez un abri temporaire.
    • Vous êtes désolé pour eux, mais n’osez pas les abriter.
  • Le groupe de personnes avec lequel vous vous trouvez est menacé. De qui privilégiez-vous la sécurité ?
    • Votre sécurité et celle de vos proches, d’abord !
    • La sécurité de tous, ou de personne !
    • La sécurité de vos proches… et si possible des autres !
  • Vous apprenez que vous allez être déporté dans un camp.
    • Vous n’avez pas dit votre dernier mot et vous vous battrez jusqu’au bout.
    • Vous préférez mourir avant d’arriver.
    • Un miracle est toujours possible, il faut garder espoir.
  • On vous soumet à la torture. L’être que vous aimez est une agente de la Résistance. La dénoncez-vous en échange de votre vie ?
    • Vous n’avez pas le choix : vous vous devez d’être à la hauteur de son héroïsme.
    • De tels barbares auraient les moyens de vous arracher n’importe quelle confession.
    • En échange de votre vie, non. En échange de celle de vos enfants, sans doute, parce que c’est aussi la décision qu’elle aurait prise.