Image du test Quelle est votre résistance à la douleur ?

Quelle est votre résistance à la douleur ?

Vous pensez être une vraie chochotte ou au contraire un/e warrior, qui n’a pas peur des cicatrices et du sang qui coule à flot ? Ce test vous met donc à rude épreuve pour sonder votre réelle résistance à la douleur ! Attention vos propres limites pourraient bien vous surprendre…

Rédigé par Natacha Lieury dans Santé

4,0
84 avis

7 questions

  • J’ai une migraine qui commence à pointer le bout de son nez…
    • Je continue mes activités comme si de rien n’était en priant pour que la douleur s’estompe.
    • Je prends tout de suite un cachet.
    • Je m’allonge direct les rideaux à demi-fermés pour me reposer.
  • J’ai un mal de dos persistant depuis plusieurs semaines. Un ami me conseille d’aller voir son ostéopathe.
    • Je booke un rendez-vous.
    • Pas question d’aller me faire craquer les os !
    • J’opte plutôt pour une approche douce comme l’acupuncture.
  • Je pense avoir une rage de dent…
    • Je prends rendez-vous en urgence avec mon dentiste !
    • Je suis sûr que ça va passer d’ici un ou deux jours avec un bon brossage et des bains de bouche.
    • Je déteste aller chez le dentiste. J’attends donc que la douleur passe en serrant les dents.
  • On me propose un rôle dans une production hollywoodienne… mais le film se déroule dans la jungle équatoriale et zéro confort !
    • Je dois vérifier mes vaccins avant d’accepter.
    • Je suis super partant malgré l’inconfort !!!
    • Je ne suis pas sûr de supporter l’absence de connexion internet pendant plus de 24 heures.
  • La douleur, c’est pour moi :
    • Une manière de tester ses limites physiques et mentales.
    • Une façon de sentir qu’on est en vie !
    • Complètement inutile !
  • La dernière fois que je me suis fait une plaie sanguinolente, j’ai :
    • Laissé sécher à l’air libre en mode warrior.
    • Failli vomir ou tourner de l’œil.
    • Débarqué aux urgences pour vérifier que je n’étais pas en train de me vider de mon sang.
  • Quelle est ma technique anti-douleur ?
    • Me dire qu’à tout moment je peux prendre un médoc pour stopper la douleur.
    • Me dire que d’autres personnes souffrent bien plus que moi !
    • Me répéter mentalement que ça ne sert à rien de paniquer et me concentrer sur ma respiration.