Image du test Quel/le psychopathe êtes-vous ?

Quel/le psychopathe êtes-vous ?

On a tous quelque chose en nous d’un psychopathe. Un psychopathe pour de rire, au 36e degré, bien sûr. Un psychopathe pour de faux, pour dédramatiser la violence bien réelle de ce monde. Allez, on joue le jeu ? Mettons-nous dans la peau d’un psycho !

Rédigé par R. Massé dans Fun

4,3
95 avis

7 questions

  • Le but ultime d’un psychopathe…
    • Un génocide, sans doute. Un bon psychopathe doit avoir de l’ambition.
    • L’extinction de toute forme de vie. Vaste programme, certes, mais à quoi bon voir petit ?
    • Se dévorer lentement lui-même à la petite cuillère, sans sourciller. Tout ce qui précède n’est en somme qu’une sorte d’échauffement.
  • Votre meilleur ami vient de vous écraser le pied, et plutôt bien !
    • Vous lui collez une tarte avant de vous excuser : « Désolé, moi non plus, je ne l’ai pas fait exprès ! »
    • Vous lui faites un bisou.
    • Vous attendez son sommeil pour lui couper les pieds à la tronçonneuse.
  • A la vue du sang :
    • Vous vous évanouissez facilement.
    • Vous vous lechez les babines.
    • Vous avez le cœur qui s’accélère.
  • Selon vous, qu’est-ce qu’un gros psychopathe ?
    • C’est quelqu’un qui tue quelqu’un, le découpe en fines lamelles et agrémente ses œufs au bacon avec.
    • C’est quelqu’un qui tue quelqu’un et invite sa prochaine victime à manger la précédente.
    • C'est une personne qui en tue une autre. Puis autre autre. Puis une autre. Etc.
  • Pourquoi est-il plus difficile de massacrer les enfants ?
    • Parce qu’il faut garder les meilleures parties intactes pour offrir aux parents dans une petite boîte, et mine de rien, c’est du boulot.
    • Parce qu’ils couinent un peu plus fort que les autres.
    • Parce qu’ils sont l’innocence même et qu’il leur reste tant à vivre.
  • La première qualité d’un assassin :
    • L’hygiène. Être propre, c’est plus sympa.
    • L’imagination. Histoire de ne pas refaire cent fois le même crime sordide. Un peu de fantaisie, que diable !
    • La délicatesse. Un bon assassin a aussi de bonnes manières.
  • Manger la cervelle de sa victime à la petite cuillère, est-ce la torture la plus raffinée pour un psychopathe ?
    • Non, car le cerveau est peu innervé, la victime ne souffre quasiment pas. Au final, c’est plutôt décevant.
    • Sans doute, à condition de laisser un miroir à disposition de la victime.
    • Certainement.