Image du test Irez-vous en Enfer ou au Paradis ?

Irez-vous en Enfer ou au Paradis ?

Quelle porte vous sera grande ouverte au terme de cette existence ? Chouette ! Plus que sept questions avant de connaître enfin votre future et éternelle destinée ! Allez, hop ! A confesse ! (tiens, quel drôle de mot !)

Rédigé par R. Massé dans Fun

4,1
727 avis

7 questions

  • Ai-je jamais fait de la peine à un enfant ?
    • Jamais. Plutôt mourir que de voir pleurer un enfant.
    • Je crois que j'aurais aimé être prof pour torturer toute une classe en toute complaisance. Ça venge de ce qu'on se retient de faire aux siens. Ou pas.
    • Je faisais mille tours à ma petite sœur ou mon petit frère et le pire, c'est qu'elle ou il en redemandait... ça compte ?
  • Est-ce que j’aime les animaux ?
    • Je n'ai jamais fait souffrir un animal. Jamais. Pas même un insecte. Et je suis végétarien.
    • Végétarien ou pas, je crois bien que je les aime, oui. A part une tripotée d'araignées, quelques guêpes et deux-trois fourmis écrasées joyeusement... non, vraiment, je les aime bien.
    • Je les adore même, puisque j'aime bien le lapin avec de la moutarde, le bœuf dans mon hamburger … Et dans un pays où on mange du chat et du chien, je mangerais peut-être Caramel et Rintintin, qui sait ?
  • Ma devise pour réussir dans la vie, ce serait...
    • La loi de la jungle, c'est la loi du plus fort. Et la fin justifie les moyens. Ecrase ton prochain au besoin. Au fond, tu lui rendras service. C'est ça, la sélection naturelle, man !
    • Faire de son mieux, croire en sa bonne étoile, aimer son prochain. Le reste n'est pas dans nos mains.
    • Bien faire et laisser dire. Garder le meilleur, oublier le reste, chérir ses proches.
  • La Vie est une petite musique...
    • Douce comme un long fleuve tranquille pour qui prend la peine de se poser.
    • Entêtante et lancinante, avec des couplets parfois terribles, tragiques ou dérisoires... et des refrains parfois sublimes et bouleversants.
    • Furieuse comme une danse macabre... et sans pitié.
  • Le Pape François ira-t-il au Paradis ?
    • Si lui n'y va pas, personne n'ira.
    • ll irait sans doute si le Paradis existait. Mais-comme-il-n'existe-pas, ben il– n'i–ra– pas !
    • Cet hérétique a osé déclarer qu'Adam et Eve n'avaient jamais existé. Qui plus est, il est pour le mariage des prêtres ! Mais où va-t-on, seigneur Dieu ? Vade retro Satanas !
  • Se satisfaire de ce qu'on a... ça me parle ?
    • Se satisfaire de ce qu'on a, quand on a beaucoup, c'est bien. Quand on a peu, c'est un peu peu.
    • Pourquoi se satisfaire de ce qu'on a, quand tant de choses n'attendent qu'une chose à l'avenir : que je m'en empare ?
    • C'est l'impression que quelque chose nous manque qui nous fait avancer, mais au fond, c'est aussi cette insatisfaction qui nous mine... Houla, mince, ça y est, j'ai mal à la tête, moi.
  • Pour réaliser mon plus grand rêve, je serais capable...
    • D'à peu près tout, à condition que ce ne soit jamais au détriment de quelqu'un d'autre, même un parfait étranger.
    • De dépasser mes limites au service d'un rêve d'enfant. Ça peut faire de la vie quelque chose qui vaut la peine d'être vécu. Après... cette passion-là, on l'a ou on ne l'a pas.
    • De vendre les organes de ma descendance sur huit générations. Non, sincèrement, je ne sais pas. Mais malheur et disgrâce à qui se mettrait en travers de mon chemin.