Image du test Quelle est la meilleure chose vous concernant ?

Quelle est la meilleure chose vous concernant ?

Sans vouloir vous vanter, vous êtes probablement génial. Vraiment. Si la qualité était incarnée, ça serait vous. Rien que ça. Allez, par acquis de conscience, faites le test et mettez le doigt sur la meilleure chose vous concernant. La liste est longue mais il doit bien y avoir une qualité qui se distingue des autres, non ?

Rédigé par Guillemette Deroy dans Psychologie

4,6
49 avis

10 questions

  • Martin, mon pote, s’est disputé avec sa copine. Il m’appelle, il fait des tours dans le quartier sans savoir où aller.
    • Je lui propose de passer à la maison. S’il veut même rester dormir, ça ne pose vraiment aucun problème.
    • Je lui propose qu’on aille boire un verre. Autour d’une bonne bière, on va refaire le monde.
    • Je lui propose de venir avec moi à une soirée. Voir d’autres gens peut lui changer les idées.
    • Je le raisonne. Ce n’est qu’une dispute, c’est peut-être lui qui exagère la situation.
  • Un touriste est visiblement complétement perdu. Il regarde sa carte dans tous les sens et ne s’y retrouve pas.
    • Si ce touriste m’interpelle, je l’aiderais avec plaisir.
    • Spontanément, je vais lui demander s’il a besoin de mon aide.
    • Avec le sourire, je lui indique son chemin et je l’amène jusqu’à destination.
    • La plupart du temps, je suis dans mes pensées et je ne vois même pas ce qui m’entoure.
  • 3 h du mat, mon téléphone vibre. Ça me réveille. Les yeux à peine ouverts, je vois que c’est un de mes collègues qui essaie de me joindre.
    • Je ne réponds pas. Si c’est important, il laissera un message.
    • À tous les coups, c’est encore une blague. Je lui ferai la même bientôt.
    • Je réponds. On ne sait jamais si c’est une urgence.
    • Je laisse sonner. Si ça rappelle, je répondrais.
  • À la réunion du lundi, mon boss a pourri ma collègue parce qu’elle n’avait pas atteint ses objectifs.
    • Je lui propose des conseils pour l’aider à atteindre ses objectifs.
    • Je lui fais des blagues pour qu’elle pense à autre chose.
    • Je lui remonte le moral. Mon boss est vraiment un tyran.
    • Ouf, ce n’est pas tombé sur moi.
  • Séance de cinéma pour notre premier rencard. Elle tombe sur une grosse tête devant qui cache une partie du grand écran.
    • « Si tu veux, on change de place ». L’intérêt du ciné est qu’on ne réserve pas sa place.
    • « Tu veux pas regarder le film penchée ? Ça change carrément l’histoire ». On rigole de la situation.
    • « Si tu veux, on échange ». Je propose même si j’espère qu’elle ne dira pas oui.
    • « Tu veux du pop-corn ? ». Je suis parfaitement bien installé.
  • Un ami m’appelle. Il vient de crever à 5O km de chez moi et il voudrait que je vienne l’aider.
    • Franchement, là maintenant, ça ne m’arrange pas. Je vais appeler une dépanneuse pour qu’elle vienne l’aider.
    • Evidemment, je ramène même de quoi changer la roue au cas où.
    • Je fonce. Je sais qu’il me rendra la pareille la prochaine fois.
    • Je lui fais croire que jamais de la vie je me déplacerai. Je raccroche pour mieux le rappeler.
  • Je pars en vacances pendant 15 jours et il reste à la maison mes plantes et mon chat.
    • Le chat part avec moi et j’ai acheté un petit gadget pour l’eau des plantes.
    • C’est la voisine qui s’en occupera. On a vachement sympathisé depuis que je me suis installé.
    • C’est un couple d’amis qui s’en occupera. Ils me doivent bien ça.
    • C’est mes parents qui vont s’en occuper. Ils ont l’habitude.
  • À la sortie du métro, des représentants d’association viennent me voir pour me parler de leur cause et me proposer d’adhérer.
    • Je donne déjà pour plusieurs associations qui me tiennent à cœur.
    • J’écoute le discours et pose des questions. Possible que je participe.
    • Je souris, je prends le prospectus et je passe mon chemin.
    • Je connais déjà cette association. Pas besoin d’en savoir plus.
  • Je m’entraîne pour une course à pied avec une copine. Objectif à atteindre : 10 km. Seul hic, elle est vraiment plus lente que moi.
    • Je ralentis le rythme et je m’adapte au sien.
    • Sourire et boutades, je la fais marrer pour relativiser.
    • C’était convenu. Chacun son allure, alors, on court chacun de son côté.
    • Respiration et posture, je la guide sur la bonne voie.
  • Samedi soir, je suis invité à une soirée chez des amis d’amis. Je m’incruste un peu…
    • Je demande ce que je peux apporter. Je veux me faire tout petit.
    • J’apporte une bouteille de vin, un paquet de chips et une boîte de bonbons pour faire plaisir à tout le monde.
    • J’apporte un autre ami à moi pour ne pas me sentir trop seul.
    • Je porte des fausses moustaches et des fausses lunettes pour bien montrer que je suis l’intrus de la soirée.