Image du test Quelle région vous ressemble ?

Quelle région vous ressemble ?

En France, on compte 18
régions. Et je suis l’une d’entre elles. Oui, mais laquelle. Je fais le test et je découvre quelle région de France suis-je. En dix questions et sans GPS !

Rédigé par Guillemette Deroy dans Voyage & loisirs

Passé
98 979 fois
  • Photo de Belinda
  • Photo de Daniel
  • Photo de Melha
  • Photo de Jean
  • Photo de Catlyn
  • Photo de Solene
  • Photo de Philippe
  • Photo de Anne
  • Photo de Sylvie
  • Photo de Odilla
  • Photo de Nelly
  • Photo de Valérie
  • Photo de Nicole
  • Photo de Sandrine
  • Photo de Emile
  • Photo de Garfield
  • Photo de André
  • Photo de Celine
  • Photo de Nadine
  • Photo de Julie
  • Photo de Christophe
  • Photo de Micheline
  • Photo de Ariane
  • Photo de Guillemette
  • Photo de Nathalie
  • Photo de Murielle
  • Photo de Brigitte
  • Photo de Sandrine
  • Photo de Flow
  • Photo de Céline

10 questions

  • J’ai une grosse réunion ce matin à 9h. Problème : ma voiture ne veut pas démarrer et je suis déjà en retard.
    • Je demande à un collègue de passer me prendre sur le chemin. C’est ce qu’on fait en cas de coup dur !
    • Je fais le maximum. J’envoie un texto et j’aurais quelques minutes de retard.
    • Je ne peux pas me dédoubler. Qu’importe si j’arrive en retard, je ne suis pas parfait et mon patron le sait.
    • J’appelle mon responsable et je lui dis la vérité. Inutile d’en faire des tonnes.
    • Je ne peux pas louper cette réunion. Qu’importe le prix, j’appelle un taxi.
  • Mon meilleur ami vient de décrocher un nouveau job à… Dubaï.
    • Je vais économiser pour aller lui rendre visite.
    • Je lui enverrais un colis pour son anniversaire et Noël avec les bons produits du terroir.
    • Je lui promets de venir le voir mais je sais, au fond de moi, que j’ai bien d’autres projets avant ça.
    • Je ne vais pas le lâcher d’une semelle. Mail, Facebook et Skype, pas moyen qu’on perde le contact.
    • Je sais que notre amitié traversera les frontières quoiqu’il en soit.
  • Je suis dans le métro. Quand soudain, le conducteur annonce qu’il y a des pickpockets dans la rame.
    • Si j’en vois un, tant qu’il ne m’approche pas, je fais mine de ne rien avoir vu.
    • Si j’en vois un, je le signale haut et fort.
    • Je fais la traduction pour les touristes assis à côté de moi.
    • Prudent, je reste sur mes gardes.
    • Je l’ai repéré du premier coup d’œil avant même l’annonce du conducteur.
  • Week-end en famille. Ma nièce me tanne pour que je l’emmène à la fête foraine.
    • Je m’y colle. Train fantôme, palais des glaces et petit train, je l’accompagne dans tous les manèges.
    • Je voulais y aller avant même qu’elle me le demande. J’y fonce.
    • Ok pour faire plaisir mais si on pouvait éviter de s’attarder à chaque attraction.
    • C’est pas trop dangereux les manèges des fêtes foraines ? Non parce que, parfois, ils ne serrent pas bien les vis.
    • Franchement, les manèges, ce n’est plus de mon âge. Je préfère rester chez moi.
  • Pour les 60 ans de ma mère, je prends les choses en main. Je ne vais pas faire les choses à moitié.
    • Impossible de gérer ça seul. Je fais le tour de la famille pour qu’on m’épaule.
    • Traiteur, DJ et invités, tout est réglé comme du papier à musique.
    • La famille, le plat préféré de ma maman et le cadeau qu’il faut : simple mais efficace.
    • Grosse soirée. Ça chante, ça danse et ça mange bien. On finit sur du Patrick Sébastien.
    • Ma maison est ouverte. J’ai invité tous les bons amis de ma mère et collecté des sous pour un joli cadeau.
  • Je dois recevoir un colis depuis quatre jours et je n’ai toujours rien reçu. C’était une commande pour l’anniversaire de mon frère.
    • J’annonce à mon frère que son cadeau aura un peu de retard.
    • Mail, téléphone, j’harcèle le service client pour qu’il règle le problème le plus rapidement possible.
    • Je ne me fais pas de souci. La commande a du prendre un peu de retard.
    • J’appelle le service client. Je comptais vraiment lui offrir ce cadeau !
    • Je fonce dans les boutiques pour acheter autre chose.
  • Les anciens du lycée veulent organiser une soirée retrouvailles.
    • C’est une très bonne idée. Je me propose d’envoyer le mail à tous les contacts que j’ai encore.
    • Si j’ai le temps, je ne manquerai pas de passer faire un saut !
    • Complètement pour ! Je viens sans problème profiter de la soirée.
    • Je n’ai déjà pas de temps pour moi alors si c’est pour voir des gens que je ne connais même plus…non merci.
    • Où ? Quand ? Comment ? Je demande toutes les précisions de la soirée à organiser.
  • Sur un passage piéton, je m’apprête à traverser quand une voiture fonce et me coupe la route.
    • Je me dis que c’est un vrai malade et je continue mon chemin.
    • J’ai retenu son numéro d’immatriculation. Je vais aller en toucher deux mots à un agent.
    • Je l’insulte et fais de grands mouvements pour montrer que je suis énervé.
    • Je suis en vie. Il y a des fous partout. C’est la vie.
    • Mon cœur bat à 100 000. J’ai vu ma vie défiler.
  • A Noël, les cadeaux, c’est précieux. Surtout les miens. Du coup, le jour J, je suis capable de :
    • Faire des bisous à tout le monde pour remercier.
    • Faire des blagues à chaque fois que j’ouvre un cadeau.
    • Faire un caprice parce que ma mère s’est trompée dans la taille du pull.
    • Trépigner d’impatience jusqu’au moment d’ouvrir ses paquets.
    • Profiter un maximum. Ma famille réunie, ce n’est pas tous les jours que ça arrive.
  • Je vends un meuble via internet. Un potentiel acheteur me demande si je peux réduire le prix.
    • Je ne baisse pas le prix mais je propose la livraison gratuite.
    • Je lui réponds que George Clooney a touché ce meuble ce qui explique le prix.
    • Je suis énervé. Les gens essaient toujours de grapiller quelques euros.
    • Je dis ok. Je ne veux pas en faire toute une histoire.
    • Je fais un geste en baissant le prix. L’important, c’est de s’en débarrasser.