Image du test Quel/le gentil/le êtes-vous ?

Quel/le gentil/le êtes-vous ?

Poser une journée pour consoler un ami, sacrifier un samedi pour aider à déménager ou passer simplement un coup de fil pour prendre des nouvelles, quel/le gentil/le êtes-vous ? Nounours tout doux ou ours tout court, faites le test et découvrez qui vous êtes.

Rédigé par Guillemette Deroy dans Psychologie

4,1
707 avis

8 questions

  • Ma chérie a oublié la Saint Valentin. Pire, elle passe la soirée avec ses copines. Je suis :
    • Sur les nerfs. J’attends impatiemment qu’elle rentre pour faire valser les assiettes.
    • Sur le canapé. J’attends qu’elle rentre pour lui offrir les chocolats qu’elle préfère.
    • Sur la chaise haute du comptoir. J’en ai profité pour faire une soirée entre mecs.
  • Mes 18 ans. Je m’en souviens parce que :
    • C’est le soir où j’ai embrassé la copine de mon meilleur ami et il m’en veut depuis.
    • C’est le soir où j’ai réussi à faire croire à mes parents que je dormais chez un copain et j’ai passé la meilleure soirée de ma vie.
    • C’est le soir où ma mère m’a foutu la honte mais je lui ai pardonné depuis.
  • Mon meilleur ami vient de se faire larguer et c’est la 10e fois qu’il m’appelle au boulot. Je lui dis :
    • Qu’il n’hésite pas à m’appeler. Les amis, c’est fait pour ça.
    • Qu’il rappelle ce soir. J’ai du pain sur la planche là.
    • Qu’il m’envoie un texto pour m’expliquer la situation. C’est plus discret au bureau.
  • Mon frère veut que je lui prête mon « super joli et nouveau » T-shirt pour son premier rencard.
    • Oui. A condition qu’il me prête ses super chaussures la prochaine fois.
    • Non. Et puis quoi encore ? En plus, c’est un véritable Monsieur Catastrophe.
    • Oui. Sans condition. Ca fait plaisir de faire plaisir.
  • À une heure du week-end, mon boss me demande de terminer le dossier PL54. Celui qui demande des heures de travail.
    • Sans problème. Si je veux une promotion, je dois montrer qu’on peut compter sur moi.
    • Je négocie. Je commence au bureau et je finis pendant le week-end de chez moi.
    • Le dossier PL54 attendra lundi. Je ne suis pas payé pour travailler le week-end.
  • Je suis pressé quand, tout d’un coup, une dame me demande, dans la rue, de l’aider à monter ses courses jusqu’à chez elle. Je lui réponds :
    • « Désolé, je suis vraiment pressé ».
    • « Je suis pressé mais je peux prendre cinq minutes pour vous aider ».
    • « Je peux vous avancer mais je suis vraiment pressé ».
  • Un ami a flashé sur l’une de mes ex et me demande si ça ne me dérange pas qu’il tente sa chance.
    • Je suis choqué que l’idée ait pu même lui traverser l’esprit. Evidemment que OUI, ça me dérange.
    • Je suis heureux pour eux. Les ex appartiennent au passé.
    • Je suis agréablement surpris qu’il me demande la permission. Je le conseille même !
  • Mercredi soir, grosse fête chez le voisin du dessus. A 3h du matin, je :
    • Je monte et je lui demande, gentiment, de baisser le son.
    • J’appelle les gendarmes. ça s’appelle du tapage nocturne.
    • Je mets des boules Quies et glisse ma tête sous l’oreiller.