Image du test Quelle est votre dose vitale de liberté ?

Quelle est votre dose vitale de liberté ?

La vie est pleine de contraintes : tout un chacun se doit de composer avec ses règles, la pression sociale ou les exigences de son entourage. Mais nous avons tous aussi besoin d’une dose vitale de liberté, nécessaire à notre épanouissement. Quelle est la vôtre ?

Rédigé par marylene K. dans Psychologie

4,0
62 avis

7 questions

  • De l’école primaire, je garde un souvenir :
    • Désagréable. J’ai eu du mal à en supporter le rythme.
    • Flou. Je me souviens surtout de mes instits préférés.
    • Positif. Les copains comme les profs m’ont laissé de jolis souvenirs.
  • Avec mes parents, j’ai un rapport :
    • Equilibré. Je leur demande souvent des conseils mais les laisse en dehors de ma vie personnelle.
    • Un peu fusionnel.
    • Détaché. Je les vois uniquement pour les grandes occasions.
  • Après un premier rencart réussi :
    • J’envoie un texto afin de remercier la fille de cette soirée si sympathique.
    • J’attends que la fille en question m’envoie un texto pour me remercier de la soirée qu’elle a passé.
    • J’encaisse ce moment si sympa et attends quelques jours avant de donner des nouvelles. On a le temps !
  • Pour moi, être libre, c’est :
    • Pouvoir se dégager des contraintes quand on le souhaite.
    • Le fait de ne pas avoir de comptes à rendre.
    • Ne pas s’engager.
  • Je m’entends très bien avec ma nouvelle collègue. Seul problème : elle veut toujours déjeuner avec moi et se révèle un peu collante au quotidien.
    • Je lui dis tout simplement. De toute façon, si je ne la préviens pas, elle va vite se rendre compte que les pots de colle, ce n’est pas pour moi !
    • Je multiplie les déjeuners à l’extérieur afin de lui montrer que je ne suis pas pour le casse-croûte quotidien en tête à tête.
    • Je m’y fais. Et j’invite les autres collègues afin de ne pas toujours me retrouver en tête à tête avec elle.
  • Mon amoureuse m’annonce vouloir passer trop mois à Bali pour faire un stage de surf.
    • Pas question. Ce serait la porte ouverte à toutes les infidélités.
    • Je valide à mort ! Une belle idée afin qu’elle se change un peu les idées.
    • Pourquoi pas. Mais je m’organise pour y passer trois semaines de vacances.
  • Une raison valable de rupture :
    • Le manque de projets.
    • L’ennui
    • L’infidélité